La Région AURA dans le plan France 2030

Tirelire cochon

La Région Auvergne Rhône Alpes a de belles cartes à jouer dans le cadre du plan France 2030. Pour rappel, le plan France 2030 est un plan d’investissement de 30 milliards d’euros visant à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir, présenté en octobre dernier par l’Elysée.

Lors du Forum « Transformons la France » organisé le 9 décembre à Lyon par la Tribune et qui a réuni experts, économistes, dirigeants industriels, de nombreuses pistes d’avenir pour la Région ont été évoquées.  

  • L’industrie des composants électroniques

Ce sont 6 milliards d’euros qui seront destinés au développement de cette industrie dans le cadre de France 2030. 

L’industrie de la microélectronique est particulièrement développée dans le bassin grenoblois, et serait également boostée par la pénurie de composants, aussi bien les grandes entreprises que les fournisseurs.

En parallèle, la construction de la Display Valley, un écosystème entier dans le secteur de la microélectronique et des écrans plats, a été lancée dans le sud de l’agglomération grenobloise suite à l’implantation de l’usine d’ALEDIA, fabricant français de puces microLeds. Ce site devrait créer 500 emplois directs, et 2 500 indirects dans la région d’ici 2025. Plus d’informations ici.

  • La fabrication de batterie

Avec l’annonce en mars dernier d’un soutien financier de la Région au projet d’usine géante de fabrication de batteries, la région Auvergne-Rhône-Alpes a montré son ambition de devenir le territoire leader dans la fabrication de batterie. 

La start-up VERKOR à l’origine de ce projet, a levé en 2021 100 millions d’euros pour installer à Grenoble une ligne de fabrication de cellules de batterie ainsi qu’un centre d‘innovation. L’entreprise cherche à atteindre une capacité de production d’au moins 50 GWhs d’ici 2030, ce qui représente environ 1 million de batteries par an. Plus d’informations ici.

  • L’hydrogène

L’hydrogène, filière d’excellence en Auvergne Rhône Alpes connaît, on le sait, un essor important. 80% des acteurs français de la filière sont présents sur le territoire, et une partie d’entre eux est regroupée autour du projet Zero Emission Valley (ZEV), dont l’ambition est de développer la mobilité H₂ ainsi que de décarboner la production de l’hydrogène.

Pour illustrer cet essor, la compagnie de taxis parisiens à hydrogène Hype, a levé auprès de deux industriels de la région Auvergne-Rhône-Alpes HRS et McPhy, 20 millions d’euros.  Ces fonds doivent permettre à Hype de déployer 10 000 taxis et 20 stations hydrogène en Ile de France, puis dans de nouvelles villes en France. Hype devrait commander en contrepartie 5 stations à HRS et 5 à McPhy, ainsi que 2 stations de 200 kg/jour et 1 électrolyseur. Plus d’informations ici.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Être rappelé(e)

En renseignant le formulaire suivant, un de nos consultants vous recontactera afin de discuter avec vous de votre problématique.