Guide des aides pour la relance des entreprises

Croissance d'une pla,nte arrosée

Il existe un certain nombre de dispositifs d’aides pour les entreprises, mis en place par le gouvernement depuis la crise de la COVID-19.  En effet, les conséquences de la crise sur les entreprises, comme nous le savons, sont nombreuses : sur le plan économique, leurs projets de développement, la transformation de leur modèle, le besoin de montée en compétences des équipes, l’organisation, la santé des équipes et des dirigeants, etc.

Selon l’Insee, la région Auvergne-Rhône-Alpes fait d’ailleurs partie de celles les plus touchées par la crise.

Pour vous y retrouver, suivez le guide. L’Etat a mis en place la loi finance en 2020 et regroupe dans un guide complet les aides et dispositifs à destination des entreprises industrielles, en fonction des enjeux et des situations de chacun. Le guide est à télécharger ici. Zoom sur certains dispositifs.

 

  • Le FNE-Formation, assoupli et prolongé

Le FNE est un dispositif pour les entreprises en activité partielle ainsi que les entreprises en difficulté. Le FNE-Formation permet de financer les coûts pédagogiques pour des formations qui favorisent le développement et la montée en compétences des salariés. Le dispositif a déjà évolué plusieurs fois depuis le début de la crise, afin de s’adapter à la situation. Aujourd’hui, les entreprises en mutation et en reprise d’activité sont également éligibles.

Le FNE-Formation doit répondre à l’un des parcours suivants :

  • Reconversion du salarié, dans l’entreprise ou dans une autre structure
  • Obtention d’une certification, pour valoriser l’acquisition de compétences et l’expérience professionnelle
  • Adaptation aux différentes évolutions de l’entreprise suite au Covid : nouveaux marchés, nouveaux procédés, nouvelles démarches commerciales, mode d’organisation, etc.
  • Anticipation des mutations stratégiques pour les secteurs, par exemple des mutations numériques, écologiques, …

La date limite de dépôt des dossiers est prolongée au 31 Décembre 2021, et les formations peuvent aller jusqu’en décembre 2022.

Le taux de prise en charge varie en fonction de la taille de l’entreprise et du contexte dans lequel elle se trouve.

Pour les entreprises de moins de 300 salariés, la prise en charge est de 100% des coûts pédagogiques.

Pour vous renseigner et monter un dossier, contactez vite votre OPCO.

 

  • Le chèque relance export

Dans le cadre du plan de relance France Relance, l’export occupe une place très importante, et à ce titre le Chèque Relance Export été mis en place. C’est un dispositif d’aide directe pour les entreprises qui mettent en place des démarches et actions à l’international, en s’appuyant sur la Team France Export ou des prestataires agréés.

 

Différents montants peuvent être accordés :

  • Jusqu’à 2 000 € pour les prestations individuelles: que vous ayez besoin d’aide dans la priorisation de vos marchés, la prospection commerciale, la communication, ou dans la réalisation d’étude de marché.
  • Jusqu’à 1 500 € sur les prestations collectives, comme des missions de prospection collectives.
  • Jusqu’à 2 500 € pour la participation à un pavillon France sur un salon à l’étranger.

Ce dispositif a également connu plusieurs assouplissements depuis sa création. Aujourd’hui, une entreprise peut cumuler jusqu’à 4 chèques relance export, pour tous types de prestations confondus.

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site http://www.teamfrance-export.fr/solutions/cheque-relance-export. Vous trouverez la liste des dépenses ainsi que des prestataires agréés.

 

  • Aide au conseil vers l’industrie du futur en Auvergne Rhône Alpes

Mise en place en 2018 avant la crise de la COVID-19, cette aide vise les PME et ETI industrielles installées sur le territoire et dont l’établissement bénéficiaire de l’aide est implanté en région. Afin d’accompagner les entreprises dans leur transformation vers l’industrie du futur, la Région et l’Etat prennent en charge une partie des prestations de conseil et d’accompagnement liées à des thématiques de robotisation, de gestion des données, de réalité virtuelle, de maintenance prédictive, de stockage et de cybersécurité, et plus encore.

L’aide couvre 50% des prestations de conseil, expertise, études de marché, POC, plafonnées à 32 000 €.

Pour en savoir plus sur les thématiques et les démarches, c’est ici

Facebook
Twitter
LinkedIn

Être rappelé(e)

En renseignant le formulaire suivant, un de nos consultants vous recontactera afin de discuter avec vous de votre problématique.