Zoom sur le biogaz et le biométhane

Biogaz et biométhane

Des opportunités croissantes pour le biogaz et le biométhane

D’après une étude Guidehouse, la Commission Européenne a dû revoir ses objectifs quant à la production de gaz à partir de sources renouvelables. En couplant avec un développement maitrisé, la production de gaz à faible teneur en carbone, tels que le biogaz, le biométhane et l’hydrogène, représente un vrai challenge pour l’Europe. En effet, son objectif à 2050 est le zéro émission nette. « Le couplage des secteurs de l’électricité, du gaz et de la chaleur, en reliant leurs marchés et leurs infrastructures respectives d’une manière mieux coordonnée et intégrée, offre de grands avantages pour le système énergétique européen ».

 

  • Un guide sur les carburants renouvelables

Pour les entreprises de transports en veille sur les tendances des carburants renouvelables, vous trouverez dans ce guide britannique un panorama de l’offre existante et de son intérêt. Vous y apprendrez les spécificités et le potentiel du Biodiesel, du bioGPL, de l’huile végétale mais aussi du bioGNV. Également, découvrez des entreprises qui s’y sont mises (John Lewis, Kuehne+Nagel…) ainsi que les collectivités comme le quartier londonien de Camden. Pourquoi pas vous?

  • Focus sur le biogaz

Selon l’Agence Internationale de l’Energie, le biogaz et le biométhane ont un bel avenir car « énormes et largement inexploités ». Le principe? Issu de la méthanisation des déchets organiques, le biogaz contient des impuretés et du CO2 qui lui sont enlevés. Ensuite, il est injecté dans les réseaux gaziers sous forme de biométhane, ou gaz naturel renouvelable. Les bénéfices de ces gaz « bas carbone » sont réels et gagneraient à être plus visibles dans les programmes gouvernementaux, en plus de l’électricité. Découvrez les chiffres clés dans ce rapport.

  • Des énergies mais aussi des technologies pour lutter contre le réchauffement climatique

Le captage et le stockage du CO2 ressortent également comme des voies à exploiter. En quoi ça consiste? Dans les entreprises industrielles polluantes, la postcombustion, précombustion ou oxycombustion permet d’extraire le CO2. Puis, celui-ci est transporté pour être stocké sous terre, par séquestration minérale, injection dans les fonds océaniques… En savoir plus sur une application aux USA.