Sobriété énergétique dans le secteur industriel : menace ou opportunité ?

sobriété énergétique
  • La sobriété énergétique : qu’en est-il ?

Crise en Ukraine, flambée des cours énergétiques, situation économique délicate en France, et urgence climatique : la sobriété énergétique est un réel sujet d’actualité.

Qu’entend-on par ce terme ? L’agence de la transition énergétique ADEME le définit comme n’ayant « pas une définition figée et regroupant des réalités multiples à travers des démarches de frugalité, simplicité, zéro-gaspillage, efficacité, sobriété énergétique, ou encore de déconsommation. Le dénominateur commun de ces diverses approches est la recherche de modération dans la production et la consommation de produits, de matières, ou d’énergie.”

Les PME françaises ayant déjà été fragilisées par la crise de la Covid, ces dernières actualités ne font que réduire leurs marges davantage. Une situation qui devient d’ailleurs de plus en plus critique, puisque la menace de pénurie énergétique est belle et bien présente pour les pays européens.

Le Président Emmanuel Macron parle de ce fait d’une « exemplarité » à avoir de la part des industriels français, puisque 25% de la consommation énergétique actuelle en France leur est attribuée. Cette situation oblige aujourd’hui les entreprises, grands groupes comme PME, à trouver des solutions innovantes et à mettre en place des initiatives afin de réduire leur consommation énergétique. Un effort commun à réaliser, puisque comme le dit le patron du MEDEF Geoffrey Roux de Bézieux, “tout le monde est dans le même bateau.”

Plus d’informations ici, ici et ici

 

  • Quelles mesures mettre en place ?

Plusieurs actions peuvent être mises en place par les entreprises de l’industrie française.

François Asselin, président de la confédération des PME (CPME), évoque des premières questions à se poser : « Est-ce que je consomme de manière optimale mon énergie ? » ou bien « est-ce que j’ai des ateliers sous tension la nuit, alors qu’il n’y a personne » ?

Les entreprises industrielles, y compris les PME, peuvent mesurer, suivre et réduire leurs consommations énergétiques d’après l’ADEME. Les TPE et PME peuvent par exemple mettre en place un système de management de l’énergie (SME), bénéficier d’un audit énergétique ou encore des études de performance énergétique. L’ADEME estime qu’un audit énergétique permet de réduire de 15 à 25% la consommation d’un site en moyenne.

Une autre solution pour diminuer sa consommation énergétique, serait de mener des projets d’industrie 4.0 permettant de piloter ses infrastructures industrielles afin d’améliorer les performances énergétiques. En effet, les sites de production dotés de plateformes numériques pour collecter et analyser des données par le biais de l’Internet des objets industriels (IIoT), pourront maîtriser et optimiser au mieux leurs coûts en énergie.

Plus d’informations ici, ici, ici et ici

 

  • Un bel exemple de réduction de la consommation énergétique : Hevatech

Qui dit sobriété énergétique dit également changement des process et innovations. L’entreprise Hevatech en est la preuve, puisque la start-up drômoise permet de diminuer les coûts en énergie et les émissions de gaz à effet de serre de l’industrie.

Comment ? Grâce à leur solution Turbosol, basée sur une technologie convertissant la chaleur fatale en électricité. En effet, 50% de l’énergie planétaire est gaspillée en « chaleur perdue », et peut être revalorisée grâce à ce type de procédé. Une innovation qui répond ainsi au besoin de décarbonation de l’industrie, et qui a été créée pour les industriels de la métallurgie, cimenterie, fonderie, ou encore de l’incinération des déchets. L’imprimeur Maury sera la première entreprise à installer ce type de machine.

Plus d’informations ici

Facebook
Twitter
LinkedIn

Être rappelé(e)

En renseignant le formulaire suivant, un de nos consultants vous recontactera afin de discuter avec vous de votre problématique.