Guerre en Ukraine : quelles conséquences humaines et économiques pour les PME françaises ?

carte europe ukraine conséquences économiques

Le 24 février 2022 marquait un événement de taille : la déclaration de guerre de la Russie à l’Ukraine. Un réel choc pour la France, humain avant tout, mais aussi économique. Après deux années de pandémie, les PME françaises se trouvent dans une nouvelle situation non évidente à gérer.

 

  • Des conséquences pour les PME

Avec près de 2 000 PME directement touchées par la guerre en Ukraine, le tissu économique français est fortement impacté. Ces entreprises présentes par des filiales sur le marché russe et ukrainien, ont tout de suite été plongées dans les conséquences du conflit. Certes plus impactées que le reste des PME françaises, il ne faut pas non plus oublier les milliers d’autres entreprises, qui subissent elles les problèmes d’approvisionnement, la hausse du coût de l’énergie, celle du carburant, les problèmes de paiement… Pour plus de détails

Outre ces premières conséquences non sans importance, le conflit russo-ukrainien a également impacté la situation du marché de l’emploi. De nombreuses entreprises françaises avaient pour objectif de recruter de nouveaux talents au cours du deuxième trimestre 2022, avec des prévisions établies par Manpower d’une hausse de 23%. Les difficultés rencontrées par les entreprises françaises depuis le début de la guerre pourraient impacter négativement ces projets. Le prochain baromètre de Manpower permettra toutefois d’en déduire les réelles conséquences concernant ces thématiques. En savoir plus ici

Parmi les diverses inquiétudes que connaissent les PME de notre territoire, certaines craignent également la favorisation des grands groupes face aux plus petites entreprises. C’est un point de vigilance que l’ancien ministre, Matthias Fekl, souhaite à tout prix éviter, et sur lequel il a insisté lors de la table-ronde organisée par l’association des journalistes des PME sur ce sujet. Plus d’informations ici

 

  • Des aides pour faire face à la situation

Pour soutenir les entreprises face à ce contexte, le gouvernement français a mis en place des aides, cumulables les unes avec les autres.

En effet, trois prêts peuvent être contractés. Tout d’abord, le Prêt Garanti par l’Etat (PGE), initialement mis en place pour faire face à la pandémie, a été renforcé, et reste en vigueur jusqu’au 30 juin 2022. Il est désormais possible de bénéficier d’une tranche supplémentaire de ce PGE, sur des sommes allant jusqu’à 10% du chiffre d’affaires, jusqu’à fin juin. Le PGE sera ensuite remplacée par une facilité de liquidité le PGE, jusqu’en 31 décembre 2022.

Le deuxième prêt pouvant être contracté est un prêt à taux bonifié, conçu spécialement suite au conflit russo-ukrainien, et à destination des PME et ETI n’ayant pas ou peu bénéficié du PGE, ayant des perspectives de redressement d’exploitations, et ne faisant pas l’objet de procédures collectives.

Enfin, un Prêt croissance industrie a été mis en place en partenariat avec Bpifrance, allant de 50 000€ à 5 000 000 €. Ce prêt est quant à lui à destination des TPE, PME et ETI de plus de trois ans. En savoir plus sur les aides : ici et ici

 

  • Les PME françaises, solidaires face au conflit

Au vu de ce contexte, certaines entreprises aident les réfugiés ukrainiens dans leur insertion en France. C’est le cas de la société Lener Cordier, entreprise de textile dans le nord de la France. Lener Cordier a en effet proposé d’accueillir dans ses locaux français les employés situés dans sa filiale ukrainienne. Une initiative qui est également effectuée par d’autres sociétés françaises, et qui est d’ailleurs poussée par le gouvernement, par la plateforme « Les entreprise s’engagent ». Cette plateforme permet d’être accompagné par Pôle Emploi sur ces sujets, mais aussi de faire des dons, et de faire connaître ses actions et engagements. Pour plus d’informations, ici et ici

 

Tous les articles

Facebook
Twitter
LinkedIn

Être rappelé(e)

En renseignant le formulaire suivant, un de nos consultants vous recontactera afin de discuter avec vous de votre problématique.