Covid-19 : certains secteurs connaissent de beaux jours

La résistance de certains secteurs face à la crise sanitaire.

  • L’industrie française face à la crise de la Covid-19

La crise sanitaire que nous traversons depuis maintenant plus d’un an a laissé des traces sur notre économie. Après quelques frayeurs pour l’industrie française, celle-ci a plutôt bien résisté à la pandémie. Les chaînes de valeur ont certes été fortement désorganisées au printemps 2020, mais notre industrie a su rebondir, et même plus vite que prévu. En effet, la production manufacturière a augmenté de 3,3% en janvier 2021 en France, selon l’Insee, et se situe ainsi à un niveau inférieur de seulement 2% par rapport à fin 2019. Des pertes ont certes été enregistrées chez de nombreux secteurs industriels, mais certains marchés s’en sortent toutefois très bien. Plus de détails ici

 

  • Les secteurs qui résistent à la crise

Plusieurs secteurs ont su résister et profiter de la vague épidémique. C’est le cas du secteur pharmaceutique, qui enregistre une hausse de la production de 25% entre février 2020 et janvier 2021. En effet, la pandémie a mobilisé toute cette industrie, et a fortement contribué à la croissance des « Big Pharma ».L’industrie de la chimie et des équipements électriques sortent elles aussi leur épingle du jeu, puisque les productions de ces deux filières ont toutes deux augmenté par rapport à 2020. La filière de la chimie met ainsi en avant son caractère essentiel dans la chaîne d’approvisionnement de la santé, mais aussi de l’hygiène et de l’agro-alimentaire.
Le secteur de la Tech et du numérique s’assurent également de beaux jours, avec l’essor du télétravail et le besoin en nouveaux outils de communication qui en découle. Concernant le secteur du numérique, les éditeurs de logiciels sont de ceux qui s’en sortent le mieux. Plus d’explications ici

 

  • Indy, le robot comptable en plein essor

Les usages digitaux se sont fortement développés en 2020, du fait de la crise sanitaire. Indy, anciennement dénommée Georges.tech, a su profiter de ce mouvement pour accélérer le développement de son robot comptable sur le marché des entrepreneurs français. En effet, la  start-up lyonnaise a bouclé en ce début d’année 2021 une levée de fonds de 35 millions d’euros. Ces financements auront pour but de permettre à Indy de s’imposer rapidement en tant que leader sur le marché français, doubler ses effectifs par le recrutement de 100 nouveaux talents, et s’attaquer à la conquête du marché américain. En résumé, l’année 2020 fut certes contrastée, mais elle a toutefois propulsé certaines entreprises et jeunes pousses de notre écosystème français. Communiqué de presse ici