2019-2022, les années du nanoélectronique

La nanoélectronique correspond à la conception et la production de composants électroniques de très petite taille (un millionième de millimètre). C’est à cette échelle que sont gravés des transistors embarqués sur les processeurs.

Le plan Nano 2022 :

Le 15 mars dernier, le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Lemaire a lancé le Plan Nano 2022. Ce programme de développement vise à soutenir les entreprises françaises actives dans la micro et la nanoélectronique. De plus, ce plan industriel s’inscrit dans une dynamique européenne qui intègre l’Italie, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

En France, la filière représente 100 000 emplois et 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires, ce qui donne à ce plan un caractère stratégique. D’autant plus que la France souhaite « assurer à la production nationale une indépendance économique et une autonomie dans le domaine de souveraineté ».

Ainsi, grâce au programme, de nouvelles générations de microcontrôleurs, processeurs et de circuits intégrés numériques évolueront. A cet effet, une enveloppe de 886,5 millions d’euros émane de plusieurs sources de financement public et privé. En effet, les entreprises bénéficiaires contribueront aussi à l’effort. Pour en savoir plus, rendez vous sur Numerama.

Les attentes des entreprises françaises vis-à-vis du plan Nano :

7 chefs de file industriels européens se sont démarqués. Parmi eux, les Français STMicroelectronics, Soitec et UMS nous donnent leurs avis sur le Plan Nano.

  • Pour STMicroelectronics, il s’agit de développer la prochaine génération de capteurs d’images et de capteurs 3D pour renforcer son positionnement sur le marché de l’électronique grand public, d’apporter des solutions à l’industrie automobile et aux fabricants de systèmes industriels.
  • En ce qui concerne Soitec, le plan Nano contribuera à la construction de nouvelles lignes de fabrication en Isère. Cela « s’accompagnera de 700 embauches nettes d’ingénieurs, techniciens et opérateurs sur 5 ans ».
  • Pour UMS, le projet Smart3 du plan Nano 2022 permettrait de répondre à l’enjeu de développement de solutions innovantes qui utiliseraient des technologies nitrure de gallium et silicium combinées à des fonctions RF (Radio Frequency en anglais) et digitales.
Facebook
Twitter
LinkedIn

Être rappelé(e)

En renseignant le formulaire suivant, un de nos consultants vous recontactera afin de discuter avec vous de votre problématique.